ORGANISATEURS

Charlotte Villalonga Organisatrice

Charlotte est comédienne de formation . Après des études secondaires littéraires avec option théâtre dans le nord de la France elle rentre au Conservatoire Royal de Mons (Art2) en 2005.
Dès l’obtention de son master en 2009 elle fonde la compagnie de « La Bête Noire » avec Céline Delbecq, ayant pour but de parler des sujets tabous de la société́ contemporaine . Depuis elle a participé à l’élaboration de tous les projets de la compagnie et joué dans quasi tous les spectacles, attirant ainsi l’attention d’autres metteurs en scène qui l’ont engagée par la suite. En 2013, elle renoue avec le théâtre français grâce au répertoire belge, en allant jouer à Bussang au théâtre du peuple dans le spectacle « Carine ou la jeune fille folle de son âme » de Fernand Crommelynck mis en scène par Michaël Delaunoy. De cette expérience est née la rencontre avec Louise Vignaud et la Cie « La Résolue » avec qui elle travaille depuis lors.
Sensibilisée à la danse contemporaine qu’elle pratique depuis son plus jeune âge, elle laisse une grande place au corps dans son approche du plateau. Elle a fait quelques remplacements et assistanats ponctuels à Art2 en tant que chorégraphe et signe un solo de danse « Déformés » autour des sculptures de Sylvie Storme. Elle est également conseillère artistique et chorégraphe pour la compagnie « Théâtre Epique » de Lorent Wanson , ainsi que pour Frédéric Dussenne dans le spectacle : « Partricia »
Forte de son parcours, enrichie de nombreuses expériences de créations et de travail en équipe, elle signe sa première mise en scène en 2018 : S U B U T E X . Passionnée par la richesse culturelle de l’ Afrique de l’Ouest elle travaille actuellement en collaboration avec des artistes du Mali et du Burkina Faso sur deux projets différents .
Sensible à l’environnement socioculturel, au manque de moyens déployés pour le secteur et aux conditions de travail des artistes elle se retrouve dans le noyau fondateur ( composé de12 artistes ) du festival COCQ’ARTS en 2011. Elle en est aujourd’hui une des 3 coordinatrices générales .

Melissa Leon Martin Organisatrice

Melissa s’est formée dans la classe de Frédéric Dussenne au Conservatoire de Mons. Elle est sortie en 2009.
A sa sortie ? Elle crée la Tête à l’Envers avec Stéphanie Mangez et Anne-Claire Van Oudenhobe et se lance dans un master « Gestion culturelle » à l’ULB.

Melissa Leon Martin, dans le cadre de la tête à l’Envers ?
Elle est comédienne («Debout ! », « Sur le fil », 3Crac dedans », « Shoes ») et à ses heures perdues (y-en-a-t-il vraiment ?) elle joue à la comptable et plonge dans l’administratif de la Cie.
Et à part ça ?

Elle travaille avec d’autres Cie dans le rôle d’assistante ou de comédienne (Noël de Monsieur Scrooge, 1984, Cie Cryotopsie, Cie le Vent qui parle,…) , elle tourne dans des pub et des courts métrages. Elle a joué avec des zombies pour la websérie « Burkland », dans un court-métrage « Iris après la nuit » et dans un long « La Fine équipe ».

Mais encore ?
Elle est membre de la CTEJ (Chambre Théâtre Enfance Jeunesse).
Elle travaille avec promotion Théâtre (La Scène aux ados, l’Effet Papillon) et le CED est une des fondatrices-organisatrices du Cocq’arts Festival qui fête ses 10 ans en 2021.
Elle joue du violoncelle et danse le flamenco. Parfois elle prête sa voix à la radio.
Vous en voulez plus ? Petite fille d’immigrés elle grandit à Charleroi et vit aujourd’hui à Bruxelles. Elle se passionne pour la nutrithérapie et côté artistique elle a de l’énergie à revendre. Melissa est ce que l’on appelle une bosseuse, toujours en mouvement, elle avance avec l’ambition de toujours aller plus loin, jusqu’au bout des choses. Tourner en rond ne lui ressemble pas mais elle aime aussi être au coin du feu, une tasse de thé à la main, à rêvasser.

Shérine Seyad Organisatrice

Shérine Seyad est une comédienne et une metteuse en scène belge.
En 2009, elle est diplômée en interprétation dramatique du Conservatoire royal de Mons et agrégée en 2011.

A partir de 2011, elle joue régulièrement au théâtre notamment sous la direction de Michel Kacenelenbogen, Yasmina Douieb, Robert Bouvier, Alexandre Drouet, Jeanne Kacen, Alexis Michalik, Charlotte Villalonga, etc…
Elle y interprète des rôles aux multiples facettes, issus tant du répertoire classique que contemporain.

En parallèle à sa carrière de comédienne, elle s’essaie à la mise en scène avec plusieurs créations dont la plus récente est ZAZIE!, une adaptation de « Zazie dans le métro » de Raymond Queneau qui remporte le Prix de la Province de Liège aux rencontres Théâtres de Huy en 2018.

En 2014, elle devient co-fondatrice de la compagnie Théâtrale Debout sur La Chaise et en 2016, co-organisatrice du Cocq’Art Festival.

Elle s’est aussi engagée dans des spectacles de comédies musicales, comme La mélodie du Bonheur, mise en scène par Daniel Hanssens et Jack Cooper au Festival Bruxellons ou encore Le soldat rose sous la direction de Gauthier Bourgois au centre Culturel d’Uccle.

Derrière la caméra, elle a travaillé avec les réalisateurs Benjamin Viré et Thierry De Coster. Elle fait également partie du Collectif Clap m’en une par l’intermédiaire duquel elle a rencontré Yves Hanchar, Fabrizio Rongione, Vania Leturcq, et Samuel Tillman.

Shérine prête aussi régulièrement sa voix à de nombreux personnages de séries d’animation dans différents studios de doublage : Pokemon, Game Shakers, Beyblade, Moi quand je me réincarne en Slime, Les Pyjamasques, Monster Beach etc…

Sinon… Elle a grandi en Afrique, elle est toute petite, elle aime le Jazz et le hip hop, les dessins animés et les contes de fées, la peinture et la poésie !

Xavier Daive Peintre en lettres

Xavier n’est pas graphiste. Il déteste les écrans. Son truc, ce sont les lettres déssinées et peintes à la main. Et les ornementations surannées. Comme il n’est pas graphiste, il n’a pas de portfolio, ni de véritable bio, et son travail n’est toujours pas consultable sur le net. Il est par contre toujours disponible pour peindre la belle lettre au bon endroit.

Laura Erba Scénographe

Laura Erba est une scénographe/ plasticienne belge. Après une formation universitaire en Histoire de l’art et en Arts du spectacle, elle décide de renouer avec les arts plastiques en entamant un bachelier en scénographie. Intéressée par l’écriture de plateau et les co-créations, elle s’est formée auprès d’équipes et de projets très variés : le Magic Land Théâtre (théâtre humoristique et satirique), la Cie What’s up?! sur Is there life on Mars ? (théâtre documentaire), la Cie Iceberg sur Frisko et crème glacée – Teenager tragedy (théâtre jeune public). Elle a ensuite complété son expérience en assistant Sabine Theunissen et Marine Fleury sur les projets Bug et Othello (Aurore Fattier) et sur Ariane [Eu]phonie (Pietro Marullo) au théâtre Varia.

A la sortie des études, elle se greffe à tous les projets dans lesquels elle peut mettre à profit sa grande sensibilité. Elle réalise ses premiers costumes pour un spectacle de danse (Agon); elle est cheffe décoratrice pour un court métrage horrorifique (IMPAIR) ; elle signe sa première scénographie pour le Projet Cryotopsie (Personne n’a marché sur la lune) aux rencontres de théâtre jeune public de Huy; elle est peintre pour l’équipe belge de la quadriennale de scénographie de Prague (Rien n’est fini tout commence); elle est accessoiriste pour les Baladins du miroir et Dominique Serron (Désirs, terre et sang); elle travaille pour des scénographies d’expositions dans différents musées à Bruxelles et à La Louvière; elle assiste Christine Falsschooen et le théâtre du Papyrus pour la reprise du spectacle Burundais Les enfants d’Amazi ; elle est scénographe – constructeur dans l’évènementiel notamment pour le festival BUCOLIC; elle travaille au sein de l’équipe scénographique du festival des libertés

C’est une artiste sensible aux textures, aux couleurs et aux pigments, qui garde inconsciemment dans son travail un lien avec le médium peinture qu’elle a exploré tôt et étudié. Sa bibliothèque d’image est aussi remplie de références de cinéma des années 90, d’effets spéciaux, de spectacle de danses, de sculptures, de tissus, de costumes, de silicone et de maquillage, de performances … elle est très liée aux matières et au sens du toucher. Également engagée au sein de l’Atps depuis plusieurs années, elle essaie avec d’autres travailleurs motivés de faire résonner la voix des techniciens.nes et créateurs.crices sortants d’école.

Cette année, elle signe une scénographie pour une compagnie de conteurs (Le violon du fou – Cie Mirabilia), habille le manneken Pis … et relève le défi de mettre en valeur à sa manière l’anniversaire des 10 ans du Cocq’Arts Festival!

Virgile Magniette Responsable Bar

« Diplômé en interprétation dramatique au Conservatoire royal de Mons, classe de Bernard Cogniaux, en juin 2010, Virgile joue pour de nombreux metteurs en scène comme Sophia Betz, Guy Theunissen, Brigitte Baillieux, Shérine Seyad, Michel Kacenelenbogen dans des œuvres théâtrales aussi différentes que Cyrano de Bergerac, Camille, Dracula, Festen, Georges Dandin, Zazie dans le métro. Il a également été assistant à la mise en scène d’Alexandre Drouet, Eric De Staerck, Bernard Cogniaux et Céline Delbecq. Il est actif dans trois compagnies théâtrales : la Cie Debout sur la Chaise, la Cie Les Compagnons Pointent et le Projet Cryotopsie.

Clément Papin Directeur technique

Après des études en régie lumière à Nantes (France) , Clément débarque à Bruxelles, où il vit et travaille depuis lors, notamment au Centre Culturel des Riches Claires, au Botanique et à l’Atelier 210, où il accueille plétores de projets de théâtre, concerts, spectacles de danse, etc…
Très actif, il travaille également en tant que créateur lumière et régisseur de tournée pour plusieurs compagnies de théâtre Jeune Public (Debout sur la Chaise, Cie La Tête à l’Envers) et de théâtre tout public (La Convivialité, Cie MAPS, le Groupe Sanguin).
Il est aussi en tournée avec plusieurs projets musicaux (BRNS, Peter Kernel, Ivan Tirtiaux, ECHT, Jawhar, Glü…). Il assure aussi la direction technique du Cocq’Arts Festival.