J’AURAIS VOULU MOURIR NAIF

Comment faire pour apprivoiser le vertige intime d’un monde qui échappe à toute sérénité ?
Comment aller au-delà du sentiment d’impuissance qu’il provoque en nous quand on le regarde avec lucidité ?

J’aurais voulu mourir naïf est né de ces questions, mais ne prétend pas y apporter de réponses. Au contraire, ce spectacle est une interrogation partagée qui invite les spectateurs et les spectatrices à plonger dans ce vertige de l’impuissance. Et à en explorer le miroir que ce vertige leur renvoie intimement comme reflet de leur propre rapport au monde.

Thomas Coumans, seul en scène, est aussi l’auteur du texte. Tout en ouvrant
à l’universel à partir d’une parole intime, il s’agit aussi par-là de poser une réflexion sur l’individu, aujourd’hui. Dans J’aurais voulu mourir naïf, la scène devient ainsi un terrain d’exploration à cœur ouvert des profondeurs et des contradictions d’un être d’aujourd’hui.

Distribution:
Un projet de Thomas Coumans dans une mise en scène collective de : Antoine Vilain créateur lumière, Charlotte Marchal créatrice image, Claudia Ribeiro créatrice effets vidéos, Clément Thirion arrangeur scénique, Édith Depaule arrangeuse scénique, Ludovic Van Pachterbeke créateur son & musique, Nadia Vermeulen costumière - scénographe, Nathalie Rjewsky dramaturge - dialoguante, Tara Saclier D’Arquian chorégraphe, Thomas Coumans auteur - interprète, Yves Coumans scénographe - constructeur, Avec les voix de Claire Beugnies et François Marthouret et la présence cinématographique d’Amalia Billard Rodriguez